Le QUIZ - RÉPONSES

Pouvez-vous assigner le film au bon boîtier

​

Les images les plus difficiles à identifier, peuvent être cliquées pour mieux voir.

1

2

3

4

G

H

F

D

K

MINOX

Petite caméra surtout reconnue dans les films d’espionnage.

DAGUÉROTYPE

De : Louis Jacques Mandé Daguerre

Premier procédé photographique utilisé commercialement.

KODAK BANTAM 828 (environ 1947)

Petite caméra munie d’un soufflet. Ouvertures, vitesses et mise au point ajustables.

​

FUJIFILM Professional 6x9

Utilise les films 120 et le 220

Surnommé le “Texas Leica”

D

YASHICA MAT 124

La réponse japonaise au fameux Rolleiflex.

Utilise le film de format 120, pour finalement avoir 12 clichés par bobine.

5

J

KODAK INSTAMATIC 304

Le “point’n shoot”  le plus populaire des années 70’s.

Film en cassette 126, permettant 12, 20 ou 24 poses pour obtenir des photos carrées.

Utilisait des “flashcubes” alimentés par la batterie située dans le boîtier.

6

B

BROWNIE SIX-16

Film 616, qui donnait des négatif au format 6x9. Donc seulement 8 photos possibles dans ce format

7

A

NIKON F (1961)

Utilise le film 135, ou plus connu sous le vocable 35mm. Il y a eu plusieurs distributions : 12, 20, 24 et 36 poses, couleur, noir et blanc, photos ou diapositives.

8

E

KODAK BROWNIE HAWKEYE

La caméra que toutes les familles apportaient lors des sorties du dimanche. Les années 50 et 60s.

Film 620, pour 12 poses en 6x6.

9

D

K

YASHICA MAT 124 G

La dernière version du fameux format 6x6 chez Yashica, et est aussi équipé d’un posemètre couplé.

Utilise les films de format 120 et 220, pour finalement avoir 12 ou 24 poses par bobine.

Le “G” indique que tout les contacts électroniques sont plaqués OR.

10

11

I

KODAK DISK

15 poses disposées sur in disque, qui n’était pas sans rappeler les visionneuses stéréoscopiques “Disney”.

N’a pas vraiment été une grande avancée technologique et le glas a sonné tôt pour ce format de film.

12

C

FILM KODAK 110

Très populaire au cours des années 70s, ce format se déclinait en 100 ou 400 ASA (ISO), de 12 ou 24 poses. Ayant approximativement le quart de la surface d’un 35mm, on peu s’imaginer le “grain” lors de l’agrandissement d’un négatif 400 ASA.

Plusieurs compagnies ont développé des concepts de caméras autour de cette petite cassette de film.